Location-appartement-paris.org » Investir » Location immobilière : dans quelle localité investir ?

Location immobilière : dans quelle localité investir ?

Où acheter un immeuble à mettre en location ? C’est la question qui taraude les personnes qui veulent investir dans la pierre pour en tirer des bénéfices. Elles ont raison de s’interroger parce qu’il ne faut pas investir n’importe où. Dans quelle localité investir donc ?

Investissez dans une zone qui a un bon taux de rendement locatif

Quand on fait l’acquisition d’un bien immobilier et qu’on le met en location, c’est pour gagner de l’argent. Il ne faut donc pas rouler à perte, d’où l’importance de la rentabilité locative. C’est en réalité le rapport entre l’investissement que vous avez fait et ce que vous rapporte la mise en location de cet investissement immobilier chaque année.

Pour trouver la valeur de la rentabilité locative, il faut sortir votre calculette parce qu’il s’agira de multiplier le loyer par 12. Le résultat sera multiplié par 100 puis divisé par le prix auquel le bien immobilier a été acquis. La somme qui s’affichera porte le nom de rendement locatif brut. Vous y ajouterez les impôts et charges pour trouver la rentabilité nette.

Si une zone ne présente pas un fort taux de rendement locatif ne faites pas l’erreur d’y acquérir un bien immobilier parce qu’il ne sera pas rentable pour vous. Cependant il y a un risque, et il s’appelle la vacance locative

La vacance locative

La vacance locative est le piège que pose une zone ayant un fort rendement locatif. Elle se définit par le temps qui sépare le déménagement d’un locataire et l’emménagement d’un autre. Le propriétaire d’un bien immobilier en location dans une zone à fort rendement locative s’expose donc à ce risque. C’est une terrible perte pour lui quand il ne trouve pas très vite un locataire parce qu’il doit continuer par payer les impôts. Il doit aussi continuer par faire face aux autres charges. Heureusement, il est possible d’éviter cette déconvenue

Comment éviter la vacance locative

C’est très facile de vous épargner ce calvaire. Il faut certes chercher à acquérir un bien immobilier dans une zone à fort rendement locatif, mais assurez-vous qu’il est proche des transports. C’est important de le faire. Assurez-vous également que votre logement en location est dans une zone d’emplois où on trouve également des commerces. Pour plus de prudence, vous pouvez souscrire à une assurance. Elle vous permet de continuer par toucher les revenus même si votre bien immobilier n’a pas encore trouvé preneur. Après cet exposé sur le rendement locatif, ses risques et comment l’éviter, évoquons maintenant le second critère pour choisir la localité dans laquelle investir.

La demande locative

Il y a l’offre et la demande en économie. L’offre c’est votre bien immobilier mis en location. La demande représente les personnes intéressées par votre logement et qui sont susceptibles de le louer. Donc, il est important de mettre en location dans une zone où la demande est forte, sinon vous roulerez à perte. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à la démographie de la zone. Le taux de chômage est-il élevé ? Exerce-t-elle un attrait sur les étudiants et les jeunes couples qui travaillent ? La réponse à ces questions vous permettra d’évaluer la zone et tirer vos conclusions.

Il est aussi important de voir si un logement acquis dans le coin peut se vendre plus cher après. C’est un indicateur pour les bonnes affaires au cas où vous déciderez de céder le bien immobilier. En effet, le meilleur propriétaire d’un bien immobilier mis en bail est celui qui sait quand il faut vendre. Il peut aussi décider de l’agrandir ou de construire une autre chambre, dans l’optique d’accueillir un autre locataire. Ce qui en rajoute à son profit. Outre ces facteurs, il faut également tenir compte du dynamisme urbain.

Mettre en location dans une localité qui se développe

Une localité qui bouge est forcément une localité qui se développe. Plusieurs chantiers y sont ouverts. De nouvelles infrastructures de transports sont mises en service comme des trains à grande vitesse. En somme, il faut opter pour une ville en plein développement. En France, les achats de biens immobiliers pour location s’effectuent plus souvent dans la moitié sud de l’hexagone. Parce que cette partie du pays est plus dynamique.

La région parisienne

Il y a aussi la région parisienne qui est convoitée. On y trouve des logements vides et meublés. Les meublés sont souvent plus coûteux que les vides. La demande locative est forte mais parfois, il y a des vacances locatives. À Paris, elles sont de 15 jours quand il s’agit d’une maison à trois pièces vides. La mégalopole est très fréquentée. Ce qui peut se justifier par son attrait sur les touristes. En effet, la France est la première destination touristique du monde et Paris en est pour beaucoup. La ville lumière abrite des lieux très visés comme l’arc de triomphe, la tour Eiffel etc. C’est une zone dans laquelle il est donc bon d’acheter un bien immobilier pour le mettre en location. Son dynamisme économique, son bassin d’emplois et sa surexposition touristique fait d’elle une zone à rendement locatif appréciable.

Le taux de rendement locatif a atteint les 5 % en 2018 avec un prix au mètre carré de plus de 9000 euros. Ce n’est certes pas le plus fort taux mais la mégalopole gère mieux les déconvenues subies par les villes à fort rendement locatif comme Perpignan, Poitiers et Mulhouse. Les vacances locatives y sont moins longues, la demande locative importante.