Location-appartement-paris.org » Investir » Résidence secondaire : comment faire un bon achat ?

Résidence secondaire : comment faire un bon achat ?

Vous souhaitez vous offrir une résidence secondaire ? C’est une idée intéressante. Toutefois, on ne réalise pas toujours toutes les implications d’un tel projet. Si vous avez besoin de quelques précisions concernant un tel investissement, vous vous trouvez à la bonne adresse. Nous vous donnerons les clés essentielles pour effectuer le meilleur achat possible.

Commencez par vous fixer un budget

Il s’agit du point de départ de toute action allant dans le sens de l’acquisition d’une résidence secondaire. On ne réalise en effet pas toujours les coûts que peut entraîner une telle opération. Les surprises peuvent être multiples et en fonction de certains paramètres, on peut être amené à faire des dépenses importantes. Il vaut mieux donc avoir pris la précaution préalable de déterminer la fourchette de dépenses qu’on se sent capable d’engager pour la circonstance.

Si vous l’ignoriez, vous devez savoir dès à présent que le coût d’une résidence secondaire dépend de critères tels que la superficie du bien immobilier, son état et sa situation géographique. En prenant en compte chacun des critères ainsi énoncés, vous allez pouvoir vous fixer un budget qui sera plus ou moins bien pensé.

Choisissez bien l’emplacement de la résidence secondaire

Une fois que votre budget est arrêté, vous avez une idée des endroits dont vous pourriez convoiter les résidences secondaires. Bien sûr, ce choix ne dépend pas uniquement de vos moyens financiers. Il peut également s’effectuer en tenant compte de vos goûts et préférences en termes de destination de vacance idéale. Les options sont d’ailleurs très diverses : les bords de mer, les montagnes ou encore la campagne.

Une résidence secondaire peut être facile d’accès. Ce n’est pas parce qu’elle sert à vous dépayser et vous détendre qu’elle doit forcément se situer à des milliers de kilomètres de votre résidence principale. Pensez donc à privilégier un bien caractérisé par son accessibilité et sa localisation. Par ailleurs, vous ferez un achat de qualité si vous vous assurez au préalable que le bien qui vous intéresse se situe dans un endroit disposant de commodités telles que des infrastructures sociales.

Déterminez l’usage futur de votre résidence secondaire

Ce paramètre paraît anodin puisque généralement simple à imaginer. Pourtant, il existe plusieurs options possibles. En effet, vous pouvez avoir besoin d’une résidence secondaire pour passer vos vacances. C’est d’ailleurs pour beaucoup, une alternative préférable à l’option de louer un appartement en vacance. Cela dit, une résidence secondaire peut servir à autre chose. Le choix idéal à faire peut être plus ou moins différent si vous comptez y passer chacun de vos week-ends ou si vous ne souhaitez vous y rendre que pour de grandes vacances.

En outre, il se peut que vous fassiez l’acquisition d’une résidence secondaire dans le but d’optimiser votre capital et votre patrimoine immobilier. Il suffira de le placer en location quand vous n’en avez pas besoin ou encore de le revendre afin d’en tirer des bénéfices. Il est essentiel de bien prendre le temps de déterminer l’utilisation à laquelle vous destinez votre résidence secondaire.

Au premier abord, il s’agit même d’un investissement sans logique économique, puisqu’à première vue, il n’est pas réalisé dans le but de vous enrichir. Cela dit, il ne tient qu’à vous de transformer cette acquisition en source de revenus ou tout au moins, de faire en sorte qu’elle ne devienne pas un gouffre financier. Pour que cette dernière situation se présente, il suffirait que vous déterminiez mal l’usage à faire du bien et qu’en plus, vous l’ayez acquis sans prendre le temps de bien en étudier les caractéristiques.

Comparez les offres proposées

Absolument rien ne vous oblige à acheter la toute première résidence secondaire que l’on vous proposera. Vous vous devez de comparer les offres qui vous seront faites afin de déterminer celle qui vous convient davantage. En général, les acquéreurs de résidence secondaire souhaitent effectuer leur achat dans une région autre que celle où se situe leur résidence principale. De fait, ils ne sont pas vraiment informés sur les réalités de l’immobilier dans la région où ils souhaitent acquérir ladite résidence secondaire.

En comparant les offres, vous allez pouvoir vous renseigner quelque peu sur toutes les caractéristiques géographiques essentielles à prendre en compte pour un choix optimal. Toutefois, pour vous assurer de faire le choix le plus rentable et le plus avantageux possible, aidez-vous d’un professionnel de l’immobilier. Ses compétences seront très utiles pour vous aider à déterminer dans quelle mesure un bien spécifique vaut la peine que vous y investissiez.

Faites attention aux autres coûts

Eh oui ! Pour acquérir une résidence secondaire, il ne suffit pas de débourser son prix d’achat. Des dépenses connexes peuvent être engagées en fonction des caractéristiques spécifiques du bien immobilier acquis. Pour ne pas faire face à des surprises désastreuses après avoir acheté la résidence secondaire, prenez le temps de vous informer sur les coûts que vous serez amené à assumer après l’achat. Par exemple, s’il a fallu que vous contractiez un prêt pour pouvoir acquérir la résidence secondaire, il faudra bien estimer l’impact des modalités de remboursement sur vos finances.

Vous vous en doutez certainement, votre fiscalité risque de s’alourdir avec l’acquisition d’une résidence secondaire. Il va donc falloir vous assurer d’être en mesure d’assumer financièrement ce changement de situation. Renseignez-vous bien sur ce qu’il faudra désormais que vous versiez comme taxes et ce dont vous pourrez bénéficier comme exonération.

Pour finir, l’entretien du bien coûte également des frais qui peuvent être très importants à long terme. Ceci est d’autant vrai lorsqu’il faut au préalable que vous procédiez à la rénovation du bien. Dans tous les cas, qu’il s’agisse d’une rénovation ou de travaux de valorisation du bien, ce sont des dépenses que vous devez être en mesure de supporter avant de vous décider à acquérir le bien.