Location-appartement-paris.org » Divers » Quels travaux de rénovation pour quelles primes ?

Quels travaux de rénovation pour quelles primes ?

Rénover une maison ou un logement, est une option de plus en plus présente chez les propriétaires. Si ce procédé a un tel engouement, c’est parce qu’il présente de nombreux avantages. La rénovation permet d’accroître le confort thermique et sonore de votre habitation, de réaliser d’importantes économies dans votre consommation d’énergie, de valoriser votre habitation, de pouvoir louer ou vendre ce dernier plus rapidement. Toutefois, il n’est pas toujours évident de faire face à des travaux de rénovation. Il peut être difficile de respecter les budgets et les délais nécessaires. Heureusement, il n'y a pas de quoi s’alarmer, il existe une panoplie de primes ou d’aides prévues par l’État pour encourager et accompagner les travaux de rénovation. Dans cet article, focus sur les types de travaux concernés et les diverses primes liés.

La subvention de l’ANAH

En France, pour vos travaux de rénovation, vous pouvez compter sur un acteur important qui est l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). Vous pouvez compter sur celle-ci pour remettre à neuf votre habitation sans trop de difficulté. L’ANAH met à disposition des propriétaires une aide prime qui peut aller de 20 000 jusqu’à 50 000 euros pour les aider à rénover leur logement. Pour accéder à cette prime il faut toutefois au propriétaire de se conformer à un ensemble de conditions importantes. Les divers types de travaux concernés sont :

  • Les travaux pour accroître la salubrité du logement
  • Les travaux pour renforcer la sécurité du logement
  • Les travaux pour réduire la consommation énergétique
  • Les travaux pour rendre le logement plus accessible aux personnes à mobilité réduite.
  • Entre autres

Les travaux débuteront bien sûr, après l’accord effectif de la subvention par l’ANAH au propriétaire. Pour bénéficier de cette aide financière, le propriétaire doit remplir et envoyer un formulaire Cerfa n° 12711*07 à l’agence locale de l’ANAH.

L’éco-prêt à taux zéro

Autre aide ou prime dédiée aux propriétaires et à la rénovation, c’est l’éco-prêt à taux zéro. Cette dernière est destinée à soutenir tous travaux de rénovation qui visent à accroître les performances énergétiques et en même temps à réduire la consommation d’énergie. Le financement de la rénovation peut être intégral ou partiel. L’éco prêt à taux zéro a donc une portée purement écologique. Cette aide financière peut aller jusqu’à 30 000 euros sous forme de prêt remboursable sans le moindre intérêt. À l’image de la subvention ANNAH, l’éco-prêt à taux zéro est accessible sous réserve de certains types de travaux de rénovation énergétique :

  • Les travaux d’isolation thermique
  • Les travaux axés sur le chauffage
  • Les travaux pour accroître les performances énergétiques
  • Les travaux de réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif
  • Entre autres

Pour accéder et bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro, le propriétaire doit effectuer une demande auprès d’une banque. Il devra adjoindre à sa demande de l’ensemble des justificatifs nécessaires, sans oublier les devis d’artisans.

Le prêt de la CAF

Si vous êtes propriétaire et allocataire de la caisse d’allocation familiale (CAF), vous pouvez également accéder à son aide financière pour la rénovation. En effet, la CAF propose en financement partiel (jusqu’à 80 % des dépenses), un prêt qui peut aller jusqu’à 1 067,14 euros. Il s’agit là d’un prêt à taux avantageux, remboursable en 36 mensualités au maximum avec une majoration de 1 % de son montant au niveau de chaque mensualité. Cette prime de la caisse d’allocation familiale concerne tout type de travaux qui visent à améliorer le confort de l’habitation. Cela peut donc être des travaux d’isolation thermique des murs, du plafond ou du sol, ainsi que des travaux portant sur la production d’eau chaude sanitaire ou le chauffage. Divers autres travaux peuvent être concernés. Qu’à cela ne tienne, tout propriétaire et allocataire de la CAF doit remplir et envoyer un formulaire cerfa n° 11382*02 afin de pouvoir bénéficier de cette aide financière. Le versement du prêt se fera en deux tranches : une moitié lors de la signature du contrat et l’autre après la réalisation effective et prouvée des travaux.

La prime de la caisse de retraite

La caisse de retraite propose également une prime dédiée à la rénovation d’habitation. Cette aide financière est principalement dédiée aux retraités au régime général qui souhaitent une subvention pour leurs travaux. Comme toutes les primes de rénovation de maison, cette aide de la caisse de retraite vise à financer partiellement ou en intégralité les travaux. Le montant de la prime peut aller jusqu’à 3 500 euros. Toutefois, des conditions rigoureuses et leur respect, permettent d’accéder à cette aide. Les divers travaux concernés sont :

  • Les travaux pour accroître l’accessibilité de la maison
  • Les travaux pour aménager des sanitaires
  • Les travaux pour changer les revêtements de sol
  • Les travaux pour accroître l’isolation de l’habitation
  • Les travaux pour motoriser les volets roulants
  • Entre autres.

La demande liée à cette aide financière pour bien vieillir chez soi, s’effectue en remplissant un formulaire et en l’envoyant à la caisse de retraite le plus proche de chez vous. Si la demande est acceptée, un agent sera envoyé pour évaluer votre habitation, l’ensemble des besoins ainsi que les coûts de la rénovation.

L’aide à la rénovation MaPrimeRénov

MaPrimeRénov est la dernière-née des primes de rénovation habitation. Il s’agit d’une prime proposée par l’État et qui à terme devra remplacer le Crédit d'impôt pour la transition énergétique. Cette prime ne sera plus donc un crédit d’impôt et les éventuels bénéficiaires n’auront plus à attendre 18 mois. Il suffira à terme de seulement 15 jours pour recevoir le montant de l’aide. Le propriétaire et bénéficiaire pourra dédier cette somme pour payer intégralement le professionnel chargé des travaux de rénovation. Cette aide est spécifiquement dédiée aux ménages les plus précaires et 70 % de la somme prévue peut être activée et dédiée au financement du début des travaux. Parmi les travaux concernés, il y a l'installation de chaudières à gaz ou de pompes à chaleur, de très haute performance.